Calcaire, Laval

Calcaire, Laval

La géologie de la région du grand Montréal  est formée principalement de roches sédimentaires, dont les principaux types utilisés pour les besoins en agrégats, sont le calcaire (carbonate de calcium)  et la dolomie (carbonate de magnésium).

Deux autres types de roches sont également présents dans le sud du Québec, les ignées et les métamorphiques.  Alors que la première peut fournir des granulats d’une grande dureté, comme de la syénite, la seconde, la métamorphique, ne possède pas les qualités requises pour être employée dans la fabrication de granulats pour l’industrie de la construction.

Le choix des formations rocheuses à utiliser pour la fabrication de granulats est basé sur les caractéristiques mécaniques de la roche et les travaux dans lesquels les agrégats sont destinés : les infrastructures routières, les structures de béton ou les bâtiments.   Les principales caractéristiques des roches sont la résistance à la dégradation et à l’usure nécessaires pour résister aux charges et aux impacts de la circulation des véhicules sur nos infrastructures, ainsi que la résistance aux cycles de gel/dégel et à la réactivité chimique pour nos ouvrages de béton.

La roche, n’étant pas une ressource renouvelable, doit être exploitée de façon responsable, pour  permettre son utilisation maximale selon ses caractéristiques propres. Les exploitants sont responsables de bien connaître et de bien exploiter leurs réserves de pierre, il en va de notre futur.

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire

Vous devez être enregistré pour laisser un commentaire.